Les avantages fiscaux d’acheter dans le neuf

Lorsqu’on pense à acheter une propriété immobilière, le mieux c’est de se tourner vers l’acquisition d’un habitat neuf. Par ailleurs, tout logement est admis comme « neuf » quand il est acheté soit en état d’achèvement ou s’il est fini mais n’aurait jamais servi pour l’habitation ou pour une autre utilisation. Ceci présente beaucoup d’avantages par rapport à d’autres investissements dans l’immobilier, dont voici la liste fournie par le site web http://www.location-appartement-paris.info/ :

1. Moins de frais

En premier lieu, les frais d’acquisition du bien, appelés frais de notaire représentent seulement 3 % du prix d’achat. Ce sont en fait, des impôts et droits d’enregistrement que l’acheteur paye à la trésorerie publique et concerne essentiellement le changement de propriété. Ils comprennent la sécurité immobilière, les taxes de publicité foncière, les frais de formalités et la rémunération du notaire. Il faut savoir que les taxes liées à l’investissement dans l’ancien s’élèvent à 7 % du prix d’investissement.

2. Exonération fiscale :

Un autre avantage fiscal important pour l’achat dans le neuf est l’exonération de la taxe foncière, en principe de deux années, et qui entre en vigueur à partir du 1er janvier de l’année qui suit la fin des travaux. Afin de bénéficier de cet avantage, il faut opérer une déclaration dans les trois mois qui suivent l’accomplissement des travaux en contactant le service proche au lieu de votre agent immobilier. Notons bien aussi que l’accord de cette exonération peut être résigné à l’avis du maire de la commune en question.

Il est également possible de bénéficier d’une réduction de la TVA jusqu’à 5,5 % dans des zones dites de « priorité » plus connues sous le nom de zones ANRU entrant dans le cadre du programme de rénovation urbaine pour la création et l’aménagement de nouveaux quartiers résidentiels. Cette baisse avantageuse est généralement appliquée dans le cadre de l’achat d’une résidence principale pour les logements neufs certifiés RT2012, c’est-à-dire à faible consommation d’énergie primaire.

3. Une défiscalisation, oui c’est possible !

On peut également profiter d’une défiscalisation avec un placement dans le logement locatif, comme le définit la « loi Pinel ». Pour faire simple, il est possible d’obtenir une baisse d’impôt aussi importante que la période de location du bien est grande soit : un avantage de 12 % pour 6 ans de location ce qui se traduit par 36 000 euros au maximum, 18 % pour 9 ans ou encore 21 % pour 12 ans ce qui représente jusqu’à 63 000 euros d’économies. Le logement loué devra toutefois être la résidence principale du locataire avec un tarif de location généralement, 20 % plus bas que le reste du marché. Tous ces avantages ne sont pas appliqués de la même façon et restent donc soumis à des conditions.

Pensez alors à consulter un spécialiste avant d’entamer une procédure pareille.

Catégories : Divers